L'épilepsie, une maladie de crise

07
Mai

L’épilepsie, une maladie de crise

Dérivé du mot grec epilêpsia, l’épilepsie est une affection neurologique et une expression d’un fonctionnement anormal du cerveau, se traduisant par des crises pendant un certain temps de la vie d’un individu. A noter que ce n’est pas une maladie mentale et elle n’est pas contagieuse non plus.

Les origines :

L’épilepsie est caractérisée par une augmentation soudaine de l’activité électrique au niveau du cerveau, suivie d’une perturbation temporaire de la communication entre les neurones. La plupart du temps, la crise est plutôt de courte durée. Elle peut avoir lieu dans une zone précise du cerveau ou dans son ensemble. Dans une partie majeure des cas, les médecins ne peuvent pas définir l’origine précise de l’épilepsie. On peut quand même distinguer trois catégories d’épilepsie : la première étant une crise ne relevant pas d’une origine décelable dite « idiopathique » et la seconde est l’épilepsie « symptomatique ». Ces deux premières catégories de crises relatent d’un évènement affectant le fonctionnement du cerveau et se montrent sous la forme de tumeur cérébrale, d’accident vasculaire cérébral ou d’autre traumatisme crânien. La troisième catégorie est l’épilepsie « cryptogénétiques », quand l’origine de l’épilepsie est introuvable et qu’il y a eu des antécédents familiaux ou des lésions suspectées ne pouvant pas être vérifiées.

Les typologies de crises :

Les typologies de crises peuvent être regroupées en deux grandes catégories : les crises partielles et les crises généralisées.

La crise est partielle quand elle est limitée à une zone restreinte du cerveau, cependant il y a deux types de crise partielle, celle étant  « simple », ce crise dure en moyenne quelques minutes où la personne atteinte reste consciente ; et celle étant « complexe », la crise où l’individu peut perdre momentanément la conscience.

La crise généralisée se montre aussi sous différents types : « les absences » caractérisée par une perte de conscience ; la crise « tonico-clonique» se manifestant en deux phases : la perte de conscience suivie d’une contraction musculaire généralisée ; la crise « tonique » entraînant l’individu dans une chute ; et enfin la crise « myoclonique » distinguée par des secousses de l’individu dues à des contractions musculaires non-contrôlées.

Leave a Reply

Vous faites un don à : Happylepsys

Combien souhaitez-vous donner ?
10 € 20 € 30 €
Souhaitez-vous faire des dons réguliers ? Je souhaite donner
Combien de fois souhaitez-vous que ce don soit fait ? (ce paiement y compris)
Prénom*
Nom*
Email *
Téléphone
Adresse
Commentaires
paypalstripe
Chargement...